Peter Pan, un retour dans l'enfance !

Auteur : James Matthew Barrie
Edition : Folio Junior
Publication : 1902
Pages : 239 pages
💛💛💛💛

Résumé :

Peter Pan enlève Wendy et ses frères. Il les conduit au Pays Imaginaire où il règne en maître sur les enfants abandonnés. La lutte contre le Capitaine Crochet est sans merci. La jalousie de la fée Clochette est sans pitié pour Wendy... Et le dévouement de Wendy pour les enfants sans mère est sans limite.

Mon avis :


Holà j'espère que vos lectures se passent bien, personnellement j'ai fait un retour dans l'enfance avec Peter Pan.

Ça fait vraiment du bien de lire un incontournable de son enfance. Redécouvrir les choses différemment sans qu'elles n'aient trop changées pour autant. En me basant constamment sur les adaptations cinématographiques de Disney je me suis rendue compte que l'histoire dans son ensemble ne variait pas tellement mais que le caractère des personnages est d'autant plus marqué dans le livre. Peter représente vraiment l'enfant insouciant qui a encore tout à apprendre, on remarque très bien qu'il est incapable de grandir et de réfléchir à la conséquence de ses actes, il ne discerne encore que très peu le bien du mal. Crochet, lui, est plutôt l'adulte qui a grandi trop vite et veut revenir à l'enfance, voilà pourquoi il méprise tant Peter Pan. Pour Wendy les choses sont plus difficiles à définir, à l'inverse de Peter elle veut redevenir adulte, mais au contact de Peter elle serait pourtant prête à renoncer de grandir.
Chose que j'ai beaucoup appréciée dans ma lecture c'est cet aspect du conte. Le narrateur est omniscient et fait passer ses leçons, à petite dose, et tout au fil de l'action. Bizarrement ces leçons sont parfois moins pour les enfants que pour les adultes, mais elles conservent ce côté enfantin et imaginaire qui englobe l'univers de Peter Pan.

Enfin la chose qui, absente dans le film amène au deuxième film est le dernier chapitre. C'est vraiment la fin que j'ai apprécié de pouvoir lire et découvrir. Elle montre à quel point l'histoire se reproduit encore et encore. Il existera toujours un Peter Pan à l'intérieur de nous tant que l'on veut y croire.

Voilà c'est tout pour cette fois. Ce livre va rentrer dans la lettre B de mon ABC challenge ! A la base je n'avais pas vraiment prévu de le lire puis quand j'ai vu le book club du mois d'avril je me suis dit que c'était l'occasion ou jamais de me le lire. Au final j'ai bien fait et je pense que je vais même me regarder d'ici peu les films. Et vous, l'avez-vous déjà lu ? Et bien qu'en avez-vous pensé ?




Ma pile à lire de Mai

Salut ! Je sais le mois de mars n'est même pas encore fini que je prévois déjà mes lectures de mai. Mais je suis motivée à suivre ma liste alors si je ne le fais pas maintenant ça sera fichu. Donc je me suis préparée une petite liste, enfin pas si petite, de 6 livres et d'auteurs. Pour le coup je ne me lance pas le défis de tous les lire mais un maximum quand même. Avec tous les ponts qu'il y a je devrais bien pouvoir réussir ! Je précise quand même, quand je dis livres et d'auteur c'est que j'ai plusieurs livres de l'auteur à la maison et que je ne sais pas encore lequel je vais lire en premier, donc si jamais parmi les livres de cet auteur vous pensez qu'un livre est plus intéressant qu'un autre n'hésitez surtout pas à me donner votre opinion.



Bernard Werber : Demain les chats, Le jour des fourmis, Le papillon des étoiles



Guillaume Musso : l'instant présent, Sauve moi, La fille de Brooklin


Thimothée de Fombelle : Le livre de perle, Tobie Lolness : les yeux d'Elisha
Pour ces deux livres, le mois est un peu particulier. Je participe au challenge Petit Bac, pour le mois de Mai j'ai eu la lettre F. Une chose est sur je vais la remplir avec un de ces deux livres mais du coup je vous pose la question, lequel des deux est le plus intéressant, ou tout du moins celui que vous pensez que je doive lire en premier ?



Sorj Chalandon : Le Petit Bonzi
(PS : à l'heure où vous lisez cet article, je viens de le commencer)


Christelle Dabos : La passe-miroir : les fiancés de l'hiver


Ernest Hemingway : Le vieil homme et la mer
(Un autre livre que je risque très fortement de lire pour le challenge un genre par mois, comme le mois de Mai est sous le nom des classiques et théatre. Il risque aussi de finir à la lettre H de mon ABC challenge)



Voilà c'est fini, comme vous avez pu le voir j'ai quand même quelques livres à lire. J'attend vos avis sur ceux que j'ai mis et d'autre si parmi les auteurs un autre livre vous a plus plu, et puis également vos prévisions pour le mois de mai !

Economix (BD)


Auteur : Michael Goodwin
Édition : Les Arènes
Publication : 2014
Pages : 334 p

Résumé :


La première histoire de l'économie en BD. Mêlant la bande dessinée avec des textes clairs et pleins d'humour, ce roman graphique transforme la "science obscure" de l'économie en une histoire amusante et accessible à tous. Cette BD/document d'un nouveau genre explore trois siècles de pratiques économiques. Elle raconte la mondialisation, les grands penseurs, les impasses et les rebonds, l'impact des guerres, des changements climatiques ou des pénuries de ressources.

Avis :


Coucou tout le monde, aujourd'hui je vous présente une BD ! Plutôt pour vous convaincre de la lire au lieu de vous la présenter.

Je ne pense pas être la seule qui s'éloigne quand on commence à parler économie et préfère laisser ça aux experts, parce que tous les termes deviennent très vite du charabia. Je ne vais pas vous dire que cette BD m'a enlevé cette a priori, mais elle m'a au moins ouvert un eu l'esprit sur le sujet. Elle me donne envie d'en savoir plus !

J'avoue qu'il faudrait que je la relise une fois pour mémoriser et comprendre vraiment toutes les informations. Mais je ne le ferais pas avec appréhension cette fois. Les explications sont simples et bien schématisés. Elles s'adressent à tous les types ceux qui n'y connaissent rien comme les plus avertis, ceux qui ont besoin d'un schéma pour comprendre et ceux qui ont besoin d'un texte rédigé. Mais ce n'est pas pour autant que les informations seront incomplètes. A la fois vous avez-vu la taille du bouquin ! Personnellement je n'en ai pas lu beaucoup des BD aussi grosses.

Mais le fait que ce soit une BD a, on va dire, fait passer la pilule. Je pense que dans un livre de prose les explications m'auraient beaucoup trop vite perdue. Tandis qu'ici il était plus facile déjà de se représenter les principaux acteurs, ou les différents "camp". En plus les choses sont parfois grossies et caricaturées ce qui aide quand même à se repérer.

J'ai presque envie de me plonger un peu plus dans le thème de l'économie après l'avoir lu. Mais bon je dis bien presque. Alors je conseil vivement cette BD à ceux qui veulent commencer à mettre le nez dedans pour un peu mieux comprendre et sans trop de difficulté. Et puis même pour ceux qui s'y connaisse bien mieux. 😉 voilà c'est tout pour cette fois, j'espère une fois encore que vos lectures se passent bien. Et à une toute prochaine !


Tous les matins du monde



Auteur : Pascal Quignard
Edition : Folio Plus Classique
Parution : 1991
Pages :175 (avec analyse)


Résumé :


« Il poussa la porte qui donnait sur la balustrade et le jardin de derrière et il vit soudain l'ombre de sa femme morte qui se tenait à ses côtés. Ils marchèrent sur la pelouse. Il se prit de nouveau à pleurer doucement. Ils allèrent jusqu'à la barque. L'ombre de Madame de Sainte Colombe monta dans la barque blanche tandis qu'il en retenait le bord et la maintenait près de la rive. Elle avait retroussé sa robe pour poser le pied sur le plancher humide de la barque. Il se redressa. Les larmes glissaient sur ses joues. Il murmura : - Je ne sais comment dire : Douze ans ont passé mais les draps de notre lit ne sont pas encore froids. »

Avis :


Coucou tous le monde, tout d'abord je vous souhaite une joyeuse Paques ! La récolte des oeufs est déjà passé alors j'espère qu'elle s'est bien passée pour vous et que vous avez pu profiter comme moi de ce jour de repos pour vous plongez dans vos lectures. Aujourd'hui je vous retrouve encore une fois pour un classique. Je touche au bout ! Maintenant ça va être le tour des révisions... Mais bon n'y pensons pas. Dernier livre que j'avais à lire pour cette année : Tous les matins du monde. En plus on a pu voir l'adaptation en cours alors je vais essayer de vous faire un parallèle.

Je pense pouvoir dire presque catégoriquement que les livres contemporains et basés sur des faits historiques de l'époque de Louis XIV ne sont pas pour moi. Je ne dis pas par là que je n'ai pas apprécié ma lecture, bien au contraire, en quelques heures il était fini mais il ne m'a pas marqué. Et j'en ressors sans savoir même quoi vous dire d’intéressant. (Bon je retiens quand même mes propos peut-être que le fais que ce soit une lecture pour les cours n'aide pas.)

Chaque personnage a sa caractéristique bien précise. Les deux sœurs, Madeleine et Toinette s'opposent du tout au tout, l'une est douce et renfermée tandis que l'autre est capricieuse et forte de caractère, pourtant rien dans cette différence ne les sépare. Marin Marais qui arrive presque insouciant représente la face perverti de l'époque par le faste. Ste Colombe, la musique pur des sentiments. Toutefois on découvre très facilement que cette musique cache une face noir, celle de la mort, les apparitions qui s'en résulte donne l'image d'un fou de Sainte Colombe.

Voilà pourquoi le film est important à voir en parallèle. Dirigé par P. Quignard le monde de la musique s'en voit d'autant plus ressorti et voile cette aspect de folie en lui. Mais chose qui faisait l'importance de ce personnage, c'est à dire sa colère, n'est pas assez présente pour moi dans le film, elle gardait encore trop de retenu tandis que dans le livre cette colère semble être une tornade que rien ne peut arrêter.

J'ai dit ne pas aimé lire ce type de classique contemporain, mais je peux tout de même avouer que la plume de Quignard est douce à la lecture et puis les petits chapitres n'étaient pas de refus.

Donc voilà c'est tout pour ce dernier classique. J'espère que vos lectures se passent bien. Pour moi ça va je me suis lancée dans Peter Pan et ça fait du bien de revivre un petit bout de son enfance. Je me rend bien compte que mes articles peuvent être très espacé alors je voulais vous demander votre avis, j'aimerais vous parlez d'autres thèmes que les livres, comme les films, la peinture, la musique, les voyages, mon organisation,... tous plein de chose. Alors ne voulant pas me lancer dans tous ces thèmes à la fois je voulais savoir s'il y a quelque chose en particulier qui vous intéresserais. Vous pouvez me répondre par mail ou en commentaire comme bon vous semble mais j'aimerais beaucoup connaitre vos avis.

L'étranger


Auteur : Albert Camus
Edition : Folio Plus Classique
Date de parution : 1942
Pages : 120



Résumé :


"Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français..."


Avis :


Pour une fois je suis bien à l'heure ! J'espère que vos lectures se passent bien, je serais même contente de pouvoir les connaitre et pouvoir en parler avec vous, alors n'hésitez pas à écrire un petit commentaire ca ne dure que 2 secondes. Mais bon revenons-en à nos moutons. Aujourd'hui je ne vous retrouve pour un classique que j'avais lu il y a un an ou deux ans dans sa version BD, et dont je dois l'avouer m'avait, en plus de ne pas m'avoir accroché, complètement perdu dans l'histoire. Alors j'en ai bien sûr profité quand ma prof de français nous l'a mis en lecture complémentaire pour m’épancher un peu plus dessus.

Donc en plus du fait que le souvenir de la BD ne m'avait pas plu, notre prof nous a très clairement fait comprendre que le style d'écriture très impersonnel pouvait être dérangeant. C'est vrai qu'au début, l'histoire suit son cours et rien ne se détache par rapport  au reste, toutes les émotions sont sur la même gamme. Mais j'ai quand même trouvé que cette forme impersonnelle donnait tout son effet au texte. A priori l'histoire en elle-même n'est pas banale mais presque, alors la seule chose qui puisse faire qu'aujourd'hui on étudie ce texte c'est cette formulation. Et dès la partie deux elle n'ait plus du tout dérangeante dans la lecture au contraire, on s'y habitue très facilement. 

Je l'ai lu très rapidement, bien sur parce qu'il est court mais aussi parce qu'au final il est entraînant. On se laisse à penser que Meursault ne sera pas condamné. Et la proximité dans laquelle on se trouve fait que l'on ne le prend pas vraiment pour un fou, mais plutôt comme un personnage à part qui à des difficultés à s'ouvrir. Et même dans ce point de vue ci, comme une personne normale tandis que les autres sont anormaux et extrovertis. Mais la fin et la scène du prêtre nous montre le contraire, qu'un seul déclic ou juste un souvenir peut tout déclencher. Tout réside ici dans cette capacité à inversé les rôles grâce à une analyse précise des détails insignifiants au détriment du plus important. 

C'est tout pour aujourd'hui, je n'en dis pas plus. Je pense que je vais vraiment garder mon idée du bilan lecture de Bac en juin ça pourra être sympa. J'espère que ca vous aura plus, enfin avec un classique je ne sais pas si ça vous aura donner envie de le lire mais en ce moment et tristement mes lectures se limitent beaucoup à ça. Et vous quesuqe vous lisez en ce moment et que faites-vous quand vous êtes en panne de lecture ? 

Bilan lecture Mars 2017

Coucou tout le monde, je sais ça fais très très longtemps, plus d'un mois ! Ce mois de mars a été tellement catastrophique au niveau lecture à cause des cours que je ne trouvais plus le temps de rien faire à part réviser. Mais le pire est passé et les vacances arrivent à grands pas, donc je vais pour voir revenir 😉.

Comme vous avez vu dans le titre je redémarre avec un petit bilan lecture, qui sera plutôt un bilan des lectures en cours. Les deux seuls livres que j'ai pu finir durant ce mois étant des lectures pour les cours, vous allez surtout voir des lectures sortant du mois de février. Je vous prépare quand même la chronique des deux livres que j'ai lu pour très bientôt et prévois également je pense courant mai-juin un bilan des livres pour le BAC 😀.


Tout d'abord mes livres lus :

Tous les matins du monde de Pascal Quignard
L'étranger de Albert Camus


Puis mes pas finis :

Economix de Mickael Goodwin (fini à l'heure où vous lisez ceci )
Les temps sauvages de Ian Manook

Donc voilà c'est un petit retour mais promis ce week-end, je vous poste mon avis pour l'étranger d'Albert Camus 😊

Lire d'autres horizons