Les fourmis, un classique de la science fiction

Auteur : Bernard Werber
Edition : Le livre de poche
Parution : 1991
Pages : 337
💚💚💚💚💚

Résumé : 

Pendant les quelques secondes nécessaires pour lire cette seule phrase vont naître sur terre quarante humains mais surtout sept cents millions de fourmis. Depuis plus de cent millions d'années avant nous, elles sont là, réparties en légions, en cités, en empires sur toute la surface du globe. Iles ont créé une civilisation parallèle, bâti de véritables royaumes, inventé les armes les plus sophistiquées, conçu tout un art de la guerre et de la cité que nous sommes loin d'égaler, maîtrisé une technologie stupéfiante. Elles ont leur propre Attila, Christophe Colomb, Jules César, Machiavel ou Léonard de Vinci. Le jour des fourmis approche.

Avis :


Quand j'ai fini les fourmis, j'ai eu ce moment de flottement durant quelques heures. Vous savez cette sensation d'être arrivé au bout et de ne plus savoir quoi faire. Comme quand votre série favorite est finie. J'ai beaucoup hésité à enchaîner sur le 2 mais je me connais et je sais qu'il faut que je laisse reposer les choses. Cela faisais longtemps que cette envie de savoir le plus vite possible n'était pas arrivée. 

Je reprend cette article 1 mois plus tard surement... Oui la gestation a été longue, et j'hésite encore beaucoup sur le moment ou le tome 2 arrivera sous mes yeux. Donc je vais faire un speech court, que le tome 2 viendra compléter ensuite. 

On m'avais beaucoup parlé des fourmis et je dois dire qu'il a été à la hauteur de mes attentes. Les deux histoires que l'on suit en parallèles sont toutes les deux mystérieuses, à leur manière bien sur. Pour l'histoire des fourmis, tout simplement parce que c'est un point de vue que l'on ne connait pas. Mais ce point de vue n'est pas trop dérangeant non plus, Bernard Werber a bien su jauger la parité entre science fiction et réel. Les fourmis, en les mettant en parallèle avec les humains, ne nous semblent plus fourmis. Je sais c'est bizarre de dire ça mais au bout d'un certain temps j'ai fini par assimiler le comportement des fourmis à celui de l'homme. En plus par certains moments la course contre la montre des fourmis m'a paru presque devenir une enquête policière, ce qui m'a vraiment beaucoup plu. 

Je pensais être perdu dans les noms. Chaque fourmi porte un nombre, alors moi qui n'arrive pas à retenir les prénoms j'ai pris peur. Mais à ma grande surprise, non, au contraire, la compréhension est d'autant plus facile. Je me suis plutôt perdue dans les noms des humains comme d’habitude. Mais cela doit être aussi du au fait que, l'histoire se concentre sur quelques fourmis, créant ainsi peut-être encore plus cette impression de minuscule groupe contre tous. On retrouve ce même aspect chez les humains. Les associant donc encore plus l'un à l'autre. 

Bon ce paragraphe va comporter une petite partie spoil alors si vous ne l'avez pas lu et que vous voulez bien savourer l'histoire sauter le. J'avais besoin d’évoquer cette fin. Pour moi un bon livre doit comporter une fin à chute, c'est peut-être pour ça que je n'aime pas les romans d'amour. Pour le coup on peut dire que c'est une bonne chute. Je n'ai pas compris tout de suite quelle cité partait en feu. Il a fallu attendre la fin du passage pour que je comprenne enfin l'étendu des choses. On a vraiment ici un effet boule de neige. Les amis de Nicolas en voulant le venger des fourmis ont causé sa mort sans le savoir. Enfin je ne sais pas encore s'il mourra... Je verrais ça très bientôt.

En petite conclusion : j'ai beaucoup aimé la lecture de ce livre et en écrivant cette article l'envie de relire la suite reviens encore plus forte. Je le conseil un peu à tout le monde je pense, pas besoin d'être un féru de science fiction pour aimer, puisque les choses ne partent pas en n'importe quoi non plus. Tout reste plutôt réaliste. 

C'est tout pour cette fois-ci, encore désolé pour tant de retard ! Il ne me reste plus que le Bac de français à passer et tout sera bon d'ici là je prépare les choses en avance pour ne plus me retrouver en panne comme cette fois-ci. J'espère que vos lectures se passent bien de votre côté et que vous prévoyez peut-être même déjà vos lectures pour l'été !

Lire d'autres horizons